Lorsqu’Allah –jalla wa ‘alâ- évoque Sa personne en utilisant le pluriel.

Publié le par 'Abder-Rahmân ibn Nâçir Al Barrâk.

Lorsqu’Allah –jalla wa ‘alâ- évoque Sa personne en utilisant le pluriel.
Par le savant et docte ‘Abder-Rahmân ibn Nâçir Al Barrâk.
(Cliquez ici pour lire la biographie résumée de ce grand savant.)
 
بسم الله الرحمن الرحيم
و به نستعين و لا حول و لا قوّة إلا بالله العلي العظيم
Question :
As-Salâmou ‘alaykoum wa rahmatoullahi wa barakâtouh. Pourquoi Allah soubhânahou wa ta‘âlâ parle t’Il de Lui-même dans le Saint Coran en utilisant la forme plurielle ? Comme lorsqu’Il dit : « En vérité c’est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c’est Nous qui en sommes gardien »[1] Pourquoi « Nous »? Donnez nous une fatwâ qu’Allah vous en récompense par un bien.
 
Réponse :
Le Coran fut certes révélé en une langue arabe clairement compréhensible, et il est une façon de parler en arabe que d’utiliser la forme plurielle pour une personne singulière soit ayant des associés, ce qui indique le pluriel, qu’il y a plusieurs personnes, mais cela s’utilise aussi pour la personne unique mais immense et aux nombreuses qualités, ce qui ici n’indique pas la pluralité de personne, mais bel et bien une seule et unique personne qui est immense. En effet, dans Son livre, Allah ta‘âlâ parle de Sa personne tantôt en utilisant la forme singulière comme lorsqu’Il dit à Moûsâ : « Moi, Je t’ai choisi. Ecoute donc ce qui va être révélé. Certes, c’est Moi Allah: point de divinité que Moi. Adore-Moi donc et accomplis la prière  pour te souvenir de Moi. »[2] Et Sa parole : « Dis : Il est Allah Unique »[3] et Sa parole : « Et votre divinité est une divinité unique »[4] Et tantôt Il évoque Sa personne sous la forme du pluriel pour indiquer Son immensité soubhânah et le nombre de Ses noms et descriptions, comme dans le verset que vous avez cité. Et il y a beaucoup d’autres cas semblables, comme par exemple Sa parole –ta‘âlâ- « En vérité Nous t’avons accordé une victoire éclatante »[5] et Sa parole : « En vérité, Nous t’avons accordé Al Kawthar »[6] et Sa parole –ta‘âlâ- « 47. Le ciel, Nous l’avons construit par Notre puissance: et Nous l’étendons [constamment] dans l’immensité. 48. Et la terre, Nous l’avons étendue. Et de quelle excellente façon Nous l’avons nivelée! »[7] Ceci n’indique non pas qu’il y ait plusieurs divinités, au contraire il n’y a qu’une seule divinité, mais Il –soubhânah- a beaucoup de noms et tous sont les plus beaux, et Il a beaucoup de descriptions (çifât) qui sont toutes parfaites. Il est donc la vraie divinité et l’Unique, Il n’a nul associé et c’est Lui Le très haut, l’immense. Gloire à Lui, Il a transcendé.
 
Ecrit par ‘Abder-Rahmân ibn Nâçir Al Barrâk
le 28/10/1423 de l’hégire.
 
Traduit par Abou Al Hassan ‘Abdallah Al Baljîkî.


[1] sourate 15 verset 9
[2] sourate 20 versets 13 et 14
[3] sourate 112 verset 1
[4] sourate 2 verset 163
[5]sourate 48 verset 1
[6] sourate 108 verset 1
[7] sourate 51 versets 47 et 48
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article