Le troisième fondement

Publié le par Ibn Baz

Le troisième fondement [1]:
Connaître votre prophète Mouhammad, salla llahou ‘alayhi wa sallam.
 
Il est Mouhammad[2] fils de ‘Abdallah fils de ‘Abdelmoutâlib, fils de Hachim. Hachim fait partie des Qouraych, et Qouraych vient des Arabes, et les Arabes descendent d’Ismâ‘îl fils d’Ibrâhîm, l’ami intime d’Allah, ‘alayhi wa ‘alâ nabiynâ afdalou salât wa salâm. Il a vécu 63 ans, 40 années avant la prophétie, et 23 années en tant que prophète messager. Il devint prophète lorsque lui fut révélé « Iqra »[3] et devint messager lorsque lui fut révélé « Al Mouddath-thir »[4], sa terre natale est la Meque, et il émigra à Médine.
 
Allah l’envoya avec l’avertissement contre le polythéisme, et l’appel au monothéisme. Cela est indiqué par la parole d’Allah « 1. O, toi (Mouhammad)! Le revêtu d’un manteau! 2. Lève-toi et avertis. 3. Et de ton Seigneur, célèbres la grandeur. 4. Et tes vêtements, purifie-les. 5. Et de tout péché, écarte-toi 6. Et ne donne pas dans le but de recevoir davantage7. Et pour ton Seigneur, endure » (sourate 74)
 

La signification de « Lève-toi et avertis. » : Avertis contre le polythéisme et exhortes au monothéisme. « Et de ton Seigneur, célèbres la grandeur. » C’est-à-dire : célèbres Sa grandeur par la pratique du monothéisme. « Et tes vêtements, purifie-les. » C’est-à-dire purifie tes actes du polythéisme. « Et de tout péché, écarte-toi » Les péchés ici sont les idoles, et s’en écarter signifie les abandonner, et se désavouer d’elles et de leurs adeptes.



[1] Ceci est le troisième fondement : Connaître notre prophète Mouhammad –salla llahou ‘alayhi wa sallam-.
 
L’homme se doit de connaître son prophète qu’Allah lui envoya, et qui lui transmit le message, et lui exposa les lois qu’Allah lui ordonna, et lui explicita l’adoration pour laquelle Allah nous créa.
 
[2] Ce prophète est Mouhammad –‘alayhi salât wa salâm- qui est le sceau des prophètes, et le messager de cette communauté de démons et d’hommes. Allah l’envoya à la totalité des gens. Allah ta‘âlâ a dit : « Dis: «Ô hommes! Je suis pour vous tous le Messager d’Allah » et Allah soubhânah a dit « Et Nous ne t’avons envoyé qu’en tant qu’annonciateur et avertisseur pour toute l’humanité. » (sourate 34 verset 28)
 
Il se nomme Mouhammad, mais aussi Ahmad, Al Hâchir (le rassembleur) Al Mâhî, Al Mouqfî (le favori) car il est le sceau des prophètes, c’est le prophète du repentir, le prophète de la miséricorde, le prophète du combat.
 
Tous ces noms sont les siens, ‘alayhi salât wa salâm- mais le plus célèbre, le meilleur et le plus sublime est Mouhammad, c’est par ce nom là que sa famille l’appelait, et c’est ce nom là qui est venu dans le Coran.
 
Allah ta‘âlâ  dit « Mouhammad est le Messager d’Allah. » (sourate 48 verset 29) Ainsi, le prophète ‘Îsâ annonça sa venue : « Et quand ‘Îsâ fils de Maryam dit: «Ô Enfants d’Israël, je suis vraiment le Messager d’Allah [envoyé] à vous, pour confirmer de ce qui, dans la Thora, est antérieur à moi, et annonciateur d’un Messager à venir après moi, dont le nom sera «Ahmad» »(sourate 61 verset 28)
 
Il est donc : Mouhammad, et le nom de son père est ‘Abdallah, et le nom de son grand-père est Abdel Moutalib. Abdel moutalib est un titre, mais son vrai nom est Chaybah, et le père de son grand père est Hâchim, qui est l’une des grandes personnalité de la tribu de Qouraych, tout comme Abdel Moutalib. Et Hâchim est un Qouraychite, une grande tribu, la meilleure des arabes.
 
Le prophète –salla llahou ‘alayhi wa sallam- était parmi les nobles des Banî Hâchim qui sont les meilleurs de la tribu de Qouraych. Le nom de Qouraych est Fahd ibn Mâlik. Il est dit aussi que Qouraych est Nadhr ibn Kinânah, grand-père de Fahr ibn Mâlik. Qouraych est une tribu qui s’est arabisé, dont la langue est devenue la langue arabe claire.
 
Elle est la majorité des arabes de la région de Qahtân, ce pourquoi on dit d’elle qu’elle est arabe de pure souche, et arabisée, et elle est descendante d’Ismâ‘îl fils d’Ibrâhîm, l’ami intime d’Allah.
 
[3] Ce grand prophète, qui est Mouhammad –salla llahou ‘alayhi wa sallam- est devenu prophète lorsque lui fut révélé la sourate « Iqra ». En effet, les premiers versets qui lui furent révélés sont : « Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé » (sourate 96 verset 1) Il devint dès-lors un prophète. Jabrâ’îl lui apparu dans la caverne de Hirâ’ et lui fit réciter cette sourate.
 
[4] Ensuite, peu de temps après, Jibrîl lui vint avec la sourate Al Mouddath-thir, il devint dès-lors un messager, car Allah lui dit : « O, toi (Mouhammad)! Le revêtu d’un manteau! 2. Lève-toi et avertis. »
 
Le revêtu d’un manteau : L’enveloppé, car lorsqu’il reçut la révélation, son état s’empira. Il demanda alors à ses proches : « Couvrez-moi d’une couverture ! » dû à l’intensité de la peur qu’il a ressentit, et la force avec laquelle Jibrîl le serra contre lui à plusieurs reprises -‘alayhi salât wa salâm-
 
D’abord il lui dit : « Lis ! » afin de le préparer à la grande tâche de la transmission du message. Après quoi il lui dit : « Lève-toi et avertis » C’est-à-dire : Lève toi et avertis les gens. Il devint donc messager lorsqu’il fut ordonné d’avertir. « Et de ton Seigneur, célèbres la grandeur. » C’est-à-dire : célèbres Sa grandeur par la pratique du monothéisme. « Et tes vêtements, purifie-les. » C’est-à-dire purifie tes actes du polythéisme. La purification des vêtements n’est pas le sens voulu ici, car la prière n’était pas encore ordonnée à ce moment. Le sens voulu par « libâs » (vêtements) ici est : « Les actes » comme dans la parole d’Allah ta‘âlâ : « Ô enfants d’Adam! Nous avons fait descendre sur vous un vêtement pour cacher vos nudités, ainsi que des parures. - Mais le vêtement de la piété voilà qui est meilleur. » (sourate 7 verset 26) « Et de tout péché, écarte-toi » Les péchés ici sont les idoles, et s’en écarter signifie les abandonner, et se désavouer d’elles et de leurs adeptes. 

Publié dans Livres et Traités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article