Quant-aux piliers de l’islam, ils sont de cinq

Publié le par ibn Baz

Quant-aux piliers de l’islam, ils sont de cinq[1] : Attester qu’il n’y a de divinité qu’Allah, et que Mouhammad est Son messager, pratiquer la prière, donner la zakât[2], jeûner le mois de Ramadan[3], et le pèlerinage à la maison sacré d’Allah pour quiconque en est capable.[4]



[1] Et les piliers de l’islam sont au nombre de cinq : Attester qu’il n’y a de divinité qu’Allah, et que Mouhammad est Son messager, pratiquer la prière, donner la zakât, jeûner le mois de Ramadan, et le pèlerinage à la maison sacré d’Allah pour quiconque en est capable.
 
C’est ainsi que l’affirma le prophète –salla llahou ‘alayhi wa sallam- dans sa parole : « L’islam est fondé sur cinq : Attester qu’il n’y a de divinité qu’Allah, accomplire la prière, donner la Zakât, jeûner le mois de Ramadan, et faire le pèlerinage de la maison. »
 
Le premier pilier de l’islam est donc : attester qu’il n’y a de divinité qu’Allah. C’est par elle que l’homme devient musulman, il atteste qu’il n’y a de divinité qu’Allah, c’est-à-dire : Pas de vraie divinité autre qu’Allah. Elle contient une négation et une affirmation : « Il n’y a de divinité » est une négation, et « si ce n’est Allah » est une affirmation. Allah ta‘âlâ a dit : « C’est Toi Seul que nous adorons, et c’est Toi Seul dont nous implorons secours. » et Allah dit : « Il ne leur a été commandé, cependant, que d’adorer Allah, Lui vouant un culte exclusif, d’accomplir la prière et d’acquitter la Zakāt. Et voilà la religion de droiture. » (sourate 98 verset 5) Et Allah ta‘âlâ a dit : « C’est ainsi qu’Allah est Lui le Vrai, alors que ce qu’ils invoquent en dehors de Lui est le faux; c’est Allah qui est le Sublime, le Grand. » (sourate 22 verset 62)
 
Mais le fait de la dire sans la pratiquer ne profite aucunement, comme le cas de celui qui dit « il n’y a de divinité qu’Allah » mais qui n’adore pas exclusivement Allah, dans ce cas, son attestation ne lui profite pas. Comme les hypocrites par exemple, ils disent l’attestation mais n’y croient pas, ils sont donc au plus bas niveau de l’enfer.
 
Celui donc qui dit : « Il n’y a de divinité qu’Allah » tout en adorant les tombes et les statues, cela ne lui profite pas. Au contraire, elle ne vaut rien.
 
La deuxième attestation est : « Mouhammad est le messager d’Allah. » Cette attestation est indiquée par la parole d’Allah : « Certes, un Messager pris parmi vous, est venu à vous» (sourate 9 verset 128) c’est-à-dire : vous connaissez Mouhammad –‘alayhi salât wa salâm- car il vient de chez vous, et fait partie des plus honorables de votre tribu des banî hâchim. « …auquel pèsent lourd les difficultés que vous subissez » C’est-à-dire : ce qui vous peine lui peine aussi. «  qui est plein de sollicitude » C’est-à-dire très désireux de votre guidée, et de vous sauver du feu. Et Allah a dit : « Mouhammad est le Messager d’Allah. » (sourate 48 verset 29)
 
Après avoir attesté cela, l’homme se doit de lui obéir dans ce qu’il lui ordonne, le croire dans tout ce qu’il informe, s’écarter de ce qu’il a interdit et réprime, et qu’Allah ne soit adoré que d’après ce qu’il a légiféré.
 
Ces quatre points sont impératifs :
1)      Lui obéir dans tout ce qu’il a ordonné, comme la prière, la zakât etc…
2)      Le croire dans tout ce qu’il à informé au sujet de l’au-delà, du paradis, de l’enfer etc…
3)      S’écarter de ce qu’il a interdit et réprimé, comme la fornication, l’usure, et le reste de ce qu’Allah et Son messager ont interdit.
4)      Qu’Allah ne soit adoré que d’après ce qu’il a légiféré. Donc il n’innove pas dans la religion ce qu’Allah n’a pas légiféré, selon la parole du prophète –salla llahou ‘alayhi wa sallam- : « Quiconque pratique un acte que nous n’avons pas ordonné, il se retournera contre lui. » (rapporté par Mouslim) Et dans une version : « Quiconque invente dans notre religion ce qui n’en fait pas partie, cela se retournera contre lui. » (rapporté par Al Boukhârî et Mouslim.) C’est-à-dire qu’il est réfuté
 
[2] La prière, la zakât et l’explication du monothéisme sont indiqués par la parole d’Allah : « Il ne leur a été commandé, cependant, que d’adorer Allah, Lui vouant un culte exclusif, d’accomplir la prière et d’acquitter la Zakāt. Et voilà la religion de droiture. » Et Allah dit : « Mais s’ils se repentent, accomplissent la prière et acquittent la Zakāt, ils deviendront vos frères en religion. » (sourate 9 verset 11) Et Allah dit : « Si ensuite ils se repentent, accomplissent la prière et acquittent la Zakāt, alors laissez-leur la voie libre. » (sourate 9 verset 5)
 
[3] L’indication du jeûne est la parole d’Allah ta‘âlâ : « Ô les croyants! On vous a prescrit le jeûne comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété » jusqu'au verset : « le mois de Ramadān »(sourate 2 verset 183-185) C’est-à-dire : Le jeûne vous est obligatoire chaque année pendant le mois de Ramadan.
 
[4] Le pèlerinage est indiqué par la parole d’Allah ta‘âlâ : « Là sont des signes évidents, parmi lesquels l’endroit où Abraham s’est tenu debout; et quiconque y entre est en sécurité. Et c’est un devoir envers Allah pour les gens qui ont les moyens, d’aller faire le pèlerinage de la Maison. Et quiconque ne croit pas... Allah Se passe largement des mondes » (sourate 3 verset 97) Et le pèlerinage se fait une foi dans la vie, selon la parole du prophète –salla llahou ‘alayhi wa sallam- : « Le pèlerinage se fait une foi, quant-à celui qui veut le faire plus, il peut. »
 

Publié dans Livres et Traités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article