Le troisième[1] : C’est que quiconque obéit au messager

Publié le par Ibn Baz

Le troisième[1] : C’est que quiconque obéit au messager, et pratique le monothéisme, il ne lui est pas permis de prendre pour ami quiconque s’oppose à Allah et à Son messager, même si c’était le plus proche de ses proches. Cela est indiqué par la parole d’Allah :

«Tu n’en trouveras pas, parmi les gens qui croient en Allah et au Jour dernier, qui prennent pour amis ceux qui s’opposent à Allah et à Son Messager, fussent-ils leurs pères, leurs fils, leurs frères ou les gens de leur tribu. Il a prescrit la foi dans leurs cœurs et Il les a aidés de Son secours. Il les fera entrer dans des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, où ils demeureront éternellement. Allah les agrée et ils L’agréent. Ceux-là sont le parti d’Allah. Le parti d’Allah est celui de ceux qui réussissent. » (sourate 58, verset 22)



[1] Ceci est le troisième point, qui est des plus importantes obligations : que tout musulman et musulmane sache qu’il ne lui est pas autorisé de prendre les idolâtres pour ami ni de les aimer. Toute personne qui obéit à Allah et à Son messager, et pratique le monothéisme d’Allah –djalla wa ‘alâ- lui implique de prendre les mécréants pour ennemis, et de les haire pour Allah.
 
Et il ne lui est pas autorisé de les aimer ou de les prendre pour ami, selon Sa parole –ta‘âlâ- : « Tu n’en trouveras pas, parmi les gens » c’est-à-dire « Tu n’en trouveras pas, Ô Mouhammad, de gens adeptes de foi sincère, qui prennent pour ami celui qui s’oppose à Allah et Son messager. »
 
Et Allah –ta‘âlâ- a dit « Ô les croyants! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes. » (sourate 5 verset 51)
 
Et Allah ‘azza wa djall a dit « Certes, vous avez eu un bel exemple [à suivre] en Abraham et en ceux qui étaient avec lui, quand ils dirent à leur peuple: «Nous vous désavouons, vous et ce que vous adorez en dehors d’Allah. Nous vous renions. Entre vous et nous, l’inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu’à ce que vous croyiez en Allah, seul».(sourate 61 verset 4)
 
L’inimitié et la haine envers les ennemis d’Allah sont impératives, tout comme aimer les croyants et les prendre pour amis. Ainsi, le croyant aime les alliés d’Allah, il s’entraide avec eux dans le bien, et il déteste et hait les ennemis d’Allah, les prenants pour ennemis, pour Allah. Et même s’il les prêche à Allah, et même s’il les accepte dans son pays, et prend d’eux la jazya, comme le détenteur d’autorité, car le messager d’Allah –salla llahou ‘alayhi wa sallam- prit la jazya des juifs, des chrétiens et des majous. Et leur prendre la jazya est une aide aux musulmans, et non de l’amour envers eux. On leur prend la jazya lorsque ceux-ci ne se convertissent pas à l’islam, et ne sont pas combattus. Au contraire, on les accepte, tout en les détestant pour Allah, et sans les prendre pour amis.
 
S’ils refusent et l’islam et la jazya, alors on les combat selon la capacité. Et ceci est exclusivement réservé aux gens du livre et aux majous. Quant-au reste des mécréants, on n’en accepte pas la jazya. Eux, on les combat s’ils refusent de se convertir à l’islam, comme les idolâtres, les communistes et autres genres de mécréants, si on en a la force, selon la parole d’Allah : « Et combattez-les jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association, et que la religion soit entièrement à Allah. » (sourate 8 verset 39) Et la parole d’Allah : « Légers ou lourds, lancez-vous au combat, et luttez avec vos biens et vos personnes dans le sentier d’Allah. Cela est meilleur pour vous, si vous saviez. » (sourate 9 verset 41) Et la parole d’Allah soubhânahou wa ta‘âlâ : « Après que les mois sacrés expirent, tuez les polythéistes où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la prière et acquittent la Zakāt, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » (sourate 9 verset 5) Et les versets dans ce sens son nombreux.
 
Et ce qu’Allah veut dire par cela soubhânah c’est : Si vous avez la force de les combattre. D’après la parole d’Allah ‘azza wa djall : « Allah n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité. » (sourate 2 verset 286) Et Sa parole : « Craignez Allah, donc autant que vous pouvez, écoutez, obéissez et faites largesses. Ce sera un bien pour vous. Et quiconque a été protégé contre sa propre avidité... ceux-là sont ceux qui réussissent. » (sourate 64 verset 16)
 
Car le messager d’Allah –salla llahou ‘alayhi wa sallam- ne combattit les polythéistes que lorsqu’il en eu la force. Ensuite Allah dit à la fin du verset : « Il a prescrit la foi dans leurs cœurs et Il les a aidés de Son secours. » (sourate 58, verset 22) C’est-à-dire : Il les renforça d’une force venant de Lui.
 

Publié dans Livres et Traités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article