Le deuxième [1]: C’est qu’Allah n’accepte jamais qu’on Lui associe quoi que ce soit dans Son adoration

Publié le par Ibn Baz

Le deuxième [1]: C’est qu’Allah n’accepte jamais qu’on Lui associe quoi que ce soit dans Son adoration, que ce soit un ange rapproché, ou un messager envoyé par Lui, cela est indiqué par la parole d’Allah : « Les mosquées sont consacrées à Allah: n’invoquez donc personne avec Allah. » (sourate 72, verset 18)



[1] En fait, ce deuxième point est la réalisation du premier, qui est que tu saches qu’Allah n’agrée pas qu’on Lui associe quoi que ce soit dans Son adoration, tout comme Il est Le Créateur, Celui qui donne subsistance, qui donne la vie et la mort, Celui qui t’a créé et t’a donné les bienfaits.
 
Il n’agrée donc jamais –soubhânah- qu’on Lui associe quoi que ce soit de la création, ni un prophète envoyé, ni un ange rapproché ni autre… Car l’adoration est le droit d’Allah uniquement, comme le dit Allah : « Et ton Seigneur a décrété: «N’adorez que Lui… » (sourate 17 verset 23) Et comme Allah le dit « C’est Toi Seul que nous adorons, et c’est Toi Seul dont nous implorons le secours. » (sourate 1 verset 5) Car Lui associer est le plus grand des péchés.
 
L’ordre de l’exclusivité de l’adoration pour Allah uniquement, et l’interdiction d’adorer autre que Lui sont venus dans beaucoup de versets. Tu joins donc les deux commandements en ayant foi qu’Allah est le Créateur, le Pourvoyeur, Celui qui donne la vie et Celui qui donne la mort, tout en croyant qu’Il est le seul à mériter l’adoration –soubhânah- comme le sacrifice, la prière, le jeûne et autres adorations, comme Allah le dit : « Et votre Divinité est une divinité unique » (sourate 2 verset 163), et Allah ta‘âlâ dit : « N’invoquez donc personne avec Allah. »
 

Publié dans Livres et Traités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article