Le premier : c’est qu’Allah nous a créé, nous a donner subsistance

Publié le par Ibn Baz

Le premier : c’est qu’Allah nous a créé, nous a donner subsistance, et ne nous a pas abandonné à nous-même.[1] Au contraire, Il nous a envoyé un messager[2], quiconque lui obéit entre au paradis, et quiconque lui désobéit entre en enfer.[3]
 

L’indication de cela est la parole d’Allah : « 15. Nous vous avons envoyé un Messager pour être témoin contre vous, de même que Nous avions envoyé un Messager à Pharaon. 16. Pharaon désobéit alors au Messager. Nous le saisîmes donc rudement. » (sourate 73)



[1] Allah créa la création afin qu’ils L’adorent. Il ne les a donc pas créé sans but, ni vainement, ni par frivolité. Mais Il créa Sa création pour une importante affaire, une grande sagesse dans laquelle se trouve leur bonheur, leur salue, et c’est qu’ils adorent Allah uniquement, sans aucun associé.
 
Comme Allah le dit : «  Et Je n’ai créé les démons et les hommes que pour qu’ils m’adorent. » (sourate 51 verset 56)
 
Et cette adoration, Allah la leur ordonna dans Sa parole : « Ô hommes! Adorez votre Seigneur » (sourate 2 verset 21)
 
Et dans Sa parole : « Et ton Seigneur a décrété: «N’adorez que Lui… » (sourate 17 verset 23)
 
Et dans Sa parole : « Adorez Allah et ne Lui donnez aucun associé. » (sourate 4 verset 36)
 
Et dans Sa parole : « donc Allah en Lui vouant un culte exclusif. » (sourate 39 verset 2)
 
Et dans Sa parole : « Il ne leur a été commandé, cependant, que d’adorer Allah, Lui vouant un culte exclusif » (sourate 98 verset 5)
 
Et Il leur a ordonné de L’adorer dans beaucoup de versets, et Son adoration est Son monothéisme –jalla wa ‘alâ- et de Lui donner l’exclusivité de l’adoration et de l’invocation, de la peur, de l’espoir, de placer sa confiance en Lui, de l’amour, de la prière, du jeûne etc… Il est donc Celui qui mérite l’adoration –jalla wa ‘alâ- en dehors de quoi que ce soit d’autre.
 
Cela inclus le faite de pratiquer Ses commandements et de délaisser Ses interdictions. Tu accomplis donc les commandements qu’Allah et Son messager t’ont ordonnés, et tu abandonnes les interdictions qu’Allah et Son messager t’ont interdis, tout ceci est inclus dans l’adoration. Et ceci est l’islam, ceci est la religion, la foi et la guidée.
 
Tu ne pries donc qu’Allah, tu ne t’inclines que pour Lui, tu ne sacrifies que pour Lui, tu n’invoques que Lui, tu ne places ta confiance qu’en Lui, et autres adorations encore…
 
Cela dit, le fait de demander de l’aide à une personne présente qui est capable de t’aider sur ce que tu lui demandes, alors ceci n’est pas une adoration, comme Allah soubhânah le dit dans le récit de Moûsâ : « L’homme de son parti l’appela au secours contre son ennemi. » (sourate 28 verset 15) Moûsâ était certes capable de l’aider.
 
Mais le fait d’invoquer le mort, ou une personne absente qui n’entend pas ce que tu dis, ou l’invocation de la statue, ou du démon, ou de l’arbre ou d’autres choses du genre, ceci est le polythéisme des idolâtres.
 
Et c’est le grand polythéisme, au sujet du-quel Allah dit « l’association à Allah est vraiment une injustice énorme. » (sourate 31 verset 13) Et Allah ta‘âlâ a dit « Mais s’ils avaient donné à Allah des associés, alors, tout ce qu’ils auraient fait eût certainement été vain. » (sourate 6 verset 88) Et Allah soubhânah dit « Certes, Allah ne pardonne pas qu’on Lui donne des associés. A part cela, Il pardonne à qui Il veut. » (sourate 4 verset 116) Et Allah soubhânah dit « En effet, il t’a été révélé, ainsi qu’à ceux qui t’ont précédé: «Si tu donnes des associés à Allah, ton œuvre sera certes vaine; et tu seras très certainement du nombre des perdants. » (sourate 39 verset 65)
 
En effet, Allah nous a créé et donné subsistance, et ne nous a pas abandonné à nous-même. Au contraire, Il nous ordonna de pratiquer Son monothéisme, de Lui obéir, et l’abandon de Sa désobéissance.
 
[2] Et Il nous envoya un messager, il est Mouhammad –‘alayhi salât wa salâm-, Il nous l’envoya avec tout ce que nous avons cité précédemment, et Il descendit sur lui le Coran, afin que nous pratiquions ce qu’il contient comme guidée, avec droiture, et que nous pratiquions les ordres qui s’y trouvent, et que nous nous abstenions de ce qui s’y trouve comme interdictions, par le soin de Mouhammad messager d’Allah –salla llahou ‘alayhi wa sallam-, le sceau des prophètes et des messagers. Il est venu afin d’enseigner aux gens leur religion, il est donc le dernier des prophètes, leur imam et le meilleur d’entre eux.
 
[3] En effet, quiconque obéit à ce messager, et se conforme droitement à sa religion, alors il aura le paradis. Quant-à celui qui désobéit à ce messager et s’oppose à sa religion, il aura le feu, comme Allah le dit « Nous vous avons envoyé un Messager pour être témoin contre vous » il est donc envoyé pour être témoin contre eux, -‘alayhi salât wa salâm. « Pharaon désobéit alors au Messager. Nous le saisîmes donc rudement. » C’est-à-dire, Nous le saisîmes donc rudement dans ce bas-monde en l’ensevelissant par mes eaux, et dans l’au-delà par le feu.
 
 

Publié dans Livres et Traités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article