L’imam Al Boukhârî[1], qu’Allah lui fasse miséricorde,

Publié le par Ibn Bâz

L’imam Al Boukhârî[1], qu’Allah lui fasse miséricorde, dit :
« Chapitre : La science passe avant la parole et l’acte. Cela est indiqué par la parole d’Allah : «Sache donc qu’en vérité il n’y a point de divinité à part Allah et implore le pardon pour ton péché » (sourate 47 verset 19) Il commença par la science, avant la parole et l’acte. » (Sahîh Al Boukhâri, livre de la science, chapitre 10.)
 

Sache, qu’Allah te fasse miséricorde, qu’il est obligatoire à tout musulman et musulmane, d’apprendre ces trois points[2] et de les pratiquer :



[1] Al Boukhârî : Il est Abou ‘Abdallah Mouhammad ibn Ismâ‘îl Al Boukhârî de Boukhârâ au moyen-orient. Il naquit en 194 de l’hégire, à la fin de la deuxième génération, et mourut en l’an 256, au milieu de la troisième génération. Il était âgé de 62 ans. Il est l’auteur du « Sahîh », et d’autres grands ouvrages bénéfiques, qu’Allah lui fasse miséricorde.
 
Il dit : « Chapitre : La science passe avant la parole et l’acte. Cela est indiqué par la parole d’Allah : «Sache donc qu’en vérité il n’y a point de divinité à part Allah et implore le pardon pour ton péché » Il commença par la science, avant la parole et l’acte. »
 
Il est un devoir pour l’homme d’apprendre en premier, et ensuite de pratiquer. Il apprend donc sa religion, puis la pratique en se basant sur une science. Et Allah demeure le plus savant sur toute chose.
 
[2] Ces trois points sont parmi les plus importants qui se rattachent au monothéisme et ses droits.
 

Publié dans Livres et Traités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ismaelcisse 08/03/2017 21:06

je voudrais une publication de al ibadaa

ismaelcisse 08/03/2017 21:06

je voudrais une publication de al ibadaa