Les trois fondements

Publié le par Ibn Baz

بسم الله الرحمن الرحيم
و به نستعين و لا حول و لا قوّة إلا بالله العلي العظيم
 
L’imam Mouhammad ibn ‘Abdelwahhâb, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit :
 

بسم الله الرحمن الرحيم

Les trois fondements.[1]


[1] Ceci est un traité très important dans le sujet de la croyance islamique qu’écrit le Cheykh Abou Abdallah, l’imam Mouhammad ibn ‘Abdelwahhâb ibn Soulaymân ibn ‘Alî Attamîmî Al Hanbalî, l’imam très célèbre rénovateur de la sounnah, lorsque s’oublièrent les enseignements de l’islam durant la deuxième moitié du dixième siècle, qu’Allah lui fasse miséricorde et honore sa demeure.
 
Et il enseigna ces fondements aux étudiants et aux gens de la masse d’une façon facile, afin qu’ils les apprennent, les mémorisent et que ces fondements s’encrent dans leurs cœurs, étant donner qu’il s’agit de règles dans la croyance, qu’Allah lui fasse miséricorde.
 
Il décéda en 1206 de l’hégire, et naquit en 1115 de l’hégire, il vécut donc 91 années. Et sa vie fut remplie de bien et de prêche à Allah, d’enseignements, d’orientations et de patience sur cela. Par lui, Allah libéra les gens et les pays de son époque dans cette péninsule, et son prêche s’étendit en jusqu’en dehors de la péninsule au Châm, en Égypte, en Irak, en Inde et autre, dû aux prêcheurs qui apprirent la science chez lui et l’apportèrent jusqu’à ces pays, et aussi par l’intermédiaire des bibliothèques, de ses livres qui se propagèrent, et par ses suiveurs, ses défenseurs et les prêcheurs qui le suivirent dans le prêche à Allah, qu’Allah lui fasse miséricorde.

Publié dans Livres et Traités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article