Charh Qawaed Arbea

Publié le par Rajihi

  • La deuxième règle : c’est qu’ils disent : « Nous ne les invoquons et ne nous adressons à eux que pour leur demander de nous rapprocher d’Allah et d’intercéder en notre faveur. »
 

Le fait qu’ils leur demandent le rapprochement d’Allah est indiqué par la parole d’Allah : « Tandis que ceux qui prennent des protecteurs en dehors de Lui disent: «Nous ne les adorons que pour qu’ils nous rapprochent davantage d’Allah». En vérité, Allah jugera parmi eux sur ce en quoi ils divergent. Allah ne guide pas celui qui est menteur et grand mécréant. » (sourate 39 verset 3) Et le fait qu’ils leur demandent l’intercession est indiqué par la parole d’Allah ta‘âlâ : « Ils adorent au lieu d’Allah ce qui ne peut ni leur nuire ni leur profiter et disent: «Ceux-ci sont nos intercesseurs auprès d’Allah. »» (sourate 10 verset 18)[1]



[1] La deuxième règle qui distingue l’idolâtre du croyant est que les mécréants de l’époque du prophète –salla llahou ‘alayhi wa sallam- que combattit le prophète –salla llahou ‘alayhi wa sallam- et de qui il désacralisa le sang et les biens, n’adoraient pas les statues les idoles et les pierres en croyants que ces choses leur profitent ou leur nuisent, ils ne croyaient pas cela. Au contraire, ils croyaient que Celui qui profite et qui nuit c’est Allah, mais ils disaient : « Nous nous dirigeons vers ceux là et les invoquons uniquement pour qu’ils nous rapprochent et qu’ils intercèdent en notre faveur. » En effet, ceux qui adoraient Al-Lât et Al ‘Ouzza, et ceux qui adoraient les anges et les pieux ne croyaient pas que ces choses leur profitaient ou leur nuisaient. Plutôt, ils croyaient que Celui qui profite et qui nuit c’est Allah.
 
Cependant, ils disaient : Nous invoquons les pieux, les anges, les saints, les arbres et les pierres afin qu’ils nous rapprochent et intercèdent en notre faveur, pour qu’ils nous rapprochent d’Allah. Ils adoraient alors les prophètes ou les anges ou les gens pieux en disant : Ils sont plus proches d’Allah que nous, ils transmettent nos supplications à Allah, ils intercèdent en notre faveur auprès d’Allah… Ou alors ils adorent les arbres et les pierres qui glorifient Allah et adorent Allah, ces choses sont donc plus proche d’Allah que nous. Mais nous, nous faisons des péchés, alors nous invoquons les pieux ou les anges, ou les prophètes ou les arbres et les pierres afin qu’ils nous rapprochent d’Allah et intercèdent en notre faveur, c’est tout. Nous ne le faisons pas parce qu’ils nous profitent ou nous nuisent ou parce qu’ils possèdent quoi que ce soit. Au contraire, Celui qui profite et nuit c’est Allah, c’est Allah qui détient toute chose entre Ses mains. Mais nous les adorons, nous les invoquons, nous nous dirigeons vers Allah par eux, afin qu’ils transmettent nos supplications à Allah et intercèdent en notre faveur auprès d’Allah. Malgré cela ils devinrent idolâtres, c’est même ça le polythéisme par excellence.
 
Cette parole est exactement le polythéisme. Il n’est pas conditionné que l’homme ait la croyance que ces arbres vont lui profiter ou lui nuire pour que ce soit du polythéisme ; même s’il croit que ces choses ne nuisent ni ne profitent, le faite de les invoquer en dehors d’Allah est du polythéisme, le fait de les invoquer même sans croire que ces choses nuisent ou profitent, lorsqu’il les invoquent, il tombe dans le polythéisme. C’est à dire qu’ils les invoquent, ils disent que ces choses nous rapprochent d’Allah et transmettent nos demandes à Allah.
 
Qu’est ce qui nous indique que ce qu’ils veulent de ces choses, c’est le rapprochement d’Allah et l’intercession ? Ceci est indiqué par la parole d’Allah ta‘âlâ : « Tandis que ceux qui prennent des protecteurs en dehors de Lui » Tandis que ceux qui prennent des protecteurs en dehors de Lui, c’est à dire d’Allah, « (disent) » « disent » est sous entendu : « Nous ne les adorons » que pour qu'ils nous rapprochent davantage d'Allah. » » (sourate 39 verset 3) C’est à dire : « Nous ne les adorons pas parce qu’ils nous nuiraient ou nous profiteraient, mais ils nous rapproche d’avantage d’Allah. » Ils veulent le rapprochement.
 
Comment rapprochent-ils d’Allah ? « Ils transmettent nos demandes à Allah, ils sont plus proches d’Allah que nous, ils intercèdent auprès d’Allah en notre faveur… » Sont-ils véridiques en disant ça ? Non ! Ils sont menteurs, Allah les taxa de menteurs pour leur prétention que ceux-ci les rapprochent d’Allah, et les taxa de mécréants : « Tandis que ceux qui prennent des protecteurs en dehors de Lui » disent « «Nous ne les adorons que pour qu’ils nous rapprochent davantage d’Allah». » Allah dit alors «  En vérité, Allah jugera parmi eux sur ce en quoi ils divergent. Allah ne guide pas celui qui est menteur et grand mécréant» Il les jugea menteurs et mécréants. Ils sont donc menteurs dans leur prétention que ceux-ci les rapprochent d’Allah, et ils sont mécréants pour cet acte, pour ces invocations. Et la preuve qu’ils veulent d’eux l’intercession est la parole d’Allah ta‘âlâ : « Ils adorent au lieu d’Allah ce qui ne peut ni leur nuire ni leur profiter et disent: «Ceux-ci sont nos intercesseurs auprès d’Allah. » Donc, ils ne veulent rien d’autre que l’intercession, ils ne croient pas qu’ils profitent ou nuisent. Allah les réfuta : Qui vous a dit qu’ils intercèdent en votre faveur auprès d’Allah ? « Informerez-vous Allah de ce qu'Il ne connaît pas dans les cieux et sur la terre ? » Allez vous apprendre à Allah ce qu’Il ne sait pas des cieux et de la terre ? Et qu’Il ne sait pas qu’il a des associés dans l’adoration –soubhânah- ?! « Informerez-vous Allah de ce qu'Il ne connaît pas dans les cieux et sur la terre? Pureté à Lui, Il est Très élevé au-dessus de ce qu'Ils Lui associent! »

Publié dans Livres et Traités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article