Charh Qawaed Arbea

Publié le par Rajihi

Introduction
Conseil aux jeunes de cheykh Râjihî.

Source: http://www.sh-rajhi.com/rajhi/?action=DisplayLec&docid=25&page=Qawed00001.Htm

 
Au nom d’Allah Le très miséricordieux, Celui qui fait miséricorde. La louange est à Allah, Seigneur des mondes, et qu’Allah salue et bénisse le serviteur et messager d’Allah, notre prophète Mouhammad, ainsi que sur les siens et tous ses compagnons.
 
Après quoi, avant que nous commencions le traité des quatre règles, j’aimerais faire une remarque, qui sera un conseil pour les jeunes : Certains frères mon informé que certains jeunes font des interprétations de leur propre chef, lorsqu’ils entendent une parole, ils l’interprètent par eux même. Je voudrais conseiller ces jeunes au sujet de ces interprétations erronées, lorsque quelqu’un parle, ils disent « Il insinue ceci, il vise untel, il vise tel pays, il veut parler de ceci… » tout ceci n’est que fausse interprétation, il n’est pas permis aux jeunes de s’imaginer ceci, et de faire ces fausses interprétations.
 
Certains frères m’ont dit qu’hier, lorsque nous parlions de la huitième[1] annulation de l’islam, qui est de secourir les polythéistes et les aider contre les musulmans, les jeunes se sont mit à dire « Il veut parler de la guerre du golfe, il vise le pays[2]. » Ceci est une fausse interprétation, la guerre du golfe est un combat pour se défendre et le partie Bass de Saddam Hussein est un parti transgresseur, il veut tuer les gens. C’est donc une guerre dans le but de se défendre. De plus, il n’y a pas de soutient des polythéistes contre les musulmans dans cette guerre, car le partie Bass est un parti mécréant, un gouvernement mécréant tout comme Saddam, alors où donc se trouve le soutient des polythéistes contre les musulmans ?! Il y a une entraide entre les pays, et même si ces pays sont mécréants, il y a un pacte entre eux et nous.
 
Quant au gouvernement de Saddam, il s’agit d’un pays transgresseur, et le parti Bass est un parti mécréant, il ne veut que tuer et tout détruire, il veut entrer et tout détruire, et il veut posséder tous les pays du golfe, alors où se trouve le soutient des polythéistes contre les musulmans ? Comment certains jeunes peuvent ils faire de telles interprétations en disant : « Il veut parler de la guerre du golfe, car c’est un soutient des polythéistes contre les musulmans » ?! Où est ce soutient ? Est-ce là un soutient des polythéistes contre les musulmans ? Il n’en est rien, c’est juste une entraide entre pays pour se défendre, et écarter un ennemi mécréant qu’est le parti Bass mécréant, cela n’entre donc pas dans cela.[3]
 
Je conseil donc ces jeunes au sujet de ces interprétations erronées, et louange à Allah, l’Arabie Saoudite est le pays du monothéisme, un pays musulman, qui applique la loi d’Allah, louange à Allah. Elle est donc effectivement le pays du monothéisme, il n’y a aucun pays qui applique la loi islamique autre que ce pays sur la face de la terre à ce jour. Je conseil donc les jeunes au sujet de ces interprétations erronées et ces idées trompeuses, en disant « il veut parler de ceci il vise cela… » (Note du traducteur : Je ne rejoins pas du tout le cheykh dans cette affirmation, le gouvernement saoudien est un état païen instaurateur de lois humaines, qui s'allie aux mécréants et les aides contre les musulmans en Afghanistan, en Irak, en Tchetchenie, qui est membre de l'O.N.U et de l'UNESCO, signataire de leur charte taghoûtienne, qui finance les démocraties et gouvernements apostats dans le monde entier... InchaAllah des précisions seront donnée dans ce site prochainement à ce sujet.)
 
Certains frères m’ont également dit qu’il y a beaucoup de partis et de groupes entre les jeunes, et que beaucoup d’entre eux disent : tu suis le parti d’untel, tu es un ikhwânî, tu es un salafî, tu es un souroûrî, tu es ça… Et finissent par ne se préoccuper que de cela, et se mettent à se taxer mutuellement de mécréant, et se mettent à taxer les gouvernements et les savants de mécréants. Ceci est un malheur et une épreuve, et cela est à l’avantage des ennemis.
 
Il est obligatoire aux jeunes de craindre Allah ‘azza wa djall et qu’ils s’appliquent à étudier la science, et qu’ils abandonnent ces partis, « untel est comme ci, untel est comme ça, untel est comme ci… » Applique toi à étudier la science et laisse ces partis ! Laisse le jugement d’untel et untel aux gens de science, tu n’as pas à t’occuper de ça, et de dire qu’untel est comme ci, qu’untel est comme ça, et ils rendent mécréants les savants et les gouverneurs et disent « untel est un souroûrî, et ça et ça et celui-là a ça » et rendent mécréant celui-là et traitent l’autre d’hérétique et l’autre de pervers, au point que cela devient leur principal préoccupation.
 
Et ils perdent leur temps et délaissent leur religion, affaiblissent leur religion et leur foi à cause de cette transgression envers les savants et gouverneurs, et la chaire des savants est empoisonnée ! Il n’est pas permis à l’homme de parler des savants sans clairvoyance ; celui qui s’efforce de donner un bon jugement parmi les gens de science et de clairvoyance, et donne un bon jugement aura deux récompense, et s’il se trompe, il sera récompensé une foi quand même. Il n’est donc pas permis aux petits étudiants de parler sur eux, et de manger leur chaire et de bafouer leur honneur. Il est obligatoire pour ces jeunes de s’appliquer à l’étude de la science et d’abandonner ces partis et ce genre de propos, et de s’appliquer aux cours, aux conférences et aux colloques scientifiques.
 
Certains m’ont également dit que lorsque j’avais donné pour exemple de gens de l’égarement ceux qui s’appuient sur le hadith de la femme de Khath‘amîya, au sujet du hijâb, ils dirent : « Il parle de cheykh Al Albânî, il vise cheykh Al Albânî qui fait partie des gens de l’égarement » -nous demandons à Allah la sécurité et la sérénité- ! Cheykh Al Albânî est un imâm des grands imâm de Ahl Sounnah wal Jamâ‘a, et un docteur[4] dans le hadith, alors comment viserais-je cheykh Al Albânî ?! Quand ai-je évoqué cheykh Al Albânî lorsque j’ai cité cet exemple ? Qu’est ce que c’est que ces interprétations ?! Qu’est ce que c’est que ces interprétations erronées ?! Je conseil aux jeunes de se détourner de ces idées et de ces interprétations erronées.
 
Cheykh Al Albânî est le docteur du hadîth de ce siècle, qu’Allah lui fasse miséricorde, au service de la sounnah, il écrivit de grandes œuvres et fit d’importantes corrections, comment parlerais-je de lui en disant « Celui que je vise par les gens de l’égarement c’est cheykh Al Albânî » ?!
 
L’obligatoire pour les jeunes est de craindre Allah, et qu’ils sachent qu’ils sont pécheurs en faisant ceci, et qu’il ne leur est pas permis de tenir ce genre de propos.
 
J’ai également été interrogé au sujet de la parole du monothéisme « lâ ilâha illa llah », et la parole de la secte des tablîghî qui disent « sortir la certitude corrompue »… « lâ ilâha illa llah » contient une négation et une affirmation, lâ ilâha est la négation et le désaveu de tout adoré autre qu’Allah ; il n’y a pas de « sortir la certitude corrompue » là dedans, mais c’est le désaveu de tout adoré en dehors d’Allah, et ensuite l’affirmation de l’adoration d’Allah. Lâ ilâha est le désaveu de tout adoré autre qu’Allah, et illa llah est l’affirmation de l’adoration d’Allah. Il n’est pas question de certitude corrompue ! Il s’agit du désaveu et de la mécréance envers le tâghoût et le désaveu de tout adoré en dehors d’Allah, puis la foi en Allah uniquement.
 
Mon conseil à ces jeunes est qu’ils se repentissent de ces interprétations, de ces idées, de ces partis, de ces taxations de mécréance sur les savants et gouverneurs et autres, auprès d’Allah ‘azza wa djall, et qu’ils s’appliquent à apprendre la science, et qu’ils se repentissent de ces mauvais soupçons auprès d’Allah, de ces interprétations erronées, ceci demande repentire, et il faut qu’ils présentent leurs excuses aux savants et à ceux qu’ils ont dénigré, et de qui ils ont bafoué l’honneur, et qu’ils leur demande pardon, sinon, qu’ils sachent qu’ils sont fautifs et pécheurs, et qu’on leur prendra de leurs bonnes actions s’ils ne se repentissent pas. Les victimes de leurs dénigrements et de leurs accusations de mécréance, contre qui ils ont parlé prendront de leurs bonnes actions, le prophète salla llahou ‘alayhi wa sallam a dit :
« Savez vous qu’est ce que le fauché (mouflis) ? Ils dirent « Ô messager d’Allah, le fauché est celui qui n’a ni argents ni biens. » Il dit « Le fauché est celui qui viendra le jour du jugement avec prière, jeûne, zakât et pèlerinage, -et dans une version : qui viendra avec des actions tels des montagnes- mais il avait frappé untel, répandu le sang d’untel, prit l’argent d’untel, on leurs donnera alors ses bonnes actions, et si ses bonnes actions s’épuisent avant qu’il ait payé ses méfaits, on lui donnera leurs péchés,  il tombera alors au feu. »
 
Le diffamateur transgresse autrui, et lorsqu’il dénigre le savant c’est pire, car la chaire des savants est empoisonnée, ou le gouverneur, ou lorsqu’il dénigre ses frères et ses camarades et bien ils prendront de ses bonnes actions le jour du jugement, et s’il n’a pas de bonnes actions, il prendra alors leurs péchés. Ceci est dans le cas où il ne leur demanderait pas pardon. Ou alors, qu’il parle en bien d’eux en citant leurs bonnes qualités là où il les a dénigrés, il invoque secrètement Allah en leur faveur.
 
Il nous est obligatoire de nous repentire auprès d’Allah ‘azza wa djall, et que nous nous détournions de ces mauvais soupçons, et que nous purifions nos langues de ces critiques et taxations de mécréance, d’hérésie et de perversité, que nous purifions nos langues et nos cœurs de ces mauvais soupçons et ces interprétations fausses, que nous purifions nos langues de ces paroles déplacées, que nous nous repentissions auprès d’Allah ‘azza wa djall et que nous demandions pardon à ceux que nous avons dénigré, et que nous citions leurs bonnes qualités dans les endroits où nous les avions dénigrés, afin qu’Allah accepte notre repentir, afin qu’Allah leur fasse miséricorde.
 

Par ‘Abdel‘Azîz ibn ‘Abdallah Ar-Râjihî.

Suivant


[1] Note du traducteur : Les vrais propos du cheykh ont été « Lorsque nous parlions de la troisième annulation de l’islam » mais il s’est apparemment trompé car l’annulation dont il parle est venue en huitième.
[2] Note du traducteur : C’est à dire l’Arabie Saoudite.
[3] Note du traducteur : c’est à dire dans le soutient des polythéistes contre les musulmans.
[4] Note du traducteur : En langue française, le Docteur est le spécialiste dans une science et particulièrement dans une science religieuse.

Publié dans Livres et Traités

Commenter cet article