Cela est indiqué par la parole d’Allah

Publié le par Ibn Baz

Cela est indiqué par la parole d’Allah
« Au nom d’Allah Le très miséricordieux, Celui qui fait miséricorde : 1. Par le Temps! 2. L’homme est certes, en perdition, 3. sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, et s’enjoignent mutuellement la vérité et s’enjoignent mutuellement la patience. » (sourate 103) [1]
 
 L’imam Châfi‘î[2], qu’Allah lui fasse miséricorde, dit au sujet de cette sourate « Si Allah n’avait descendu que cette sourate, elle aurait été suffisante comme preuve pour les gens. » [3]


[1] Et ceci est une indication sur ces quatre points. Il y a en effet dans cette sublime sourate la preuve de ces choses, et ceci est toute la religion : la religion est toute entière foi, actes, prêche et patience. La foi en la vérité, sa mise en pratique, y prêcher, et patienter sur les obstacles que l’on y rencontre.
 
Tous les gens sont en perdition, sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, et s’enjoignent mutuellement la vérité et s’enjoignent mutuellement la patience.  C’est-à-dire : ceux pour qui Allah fit exception. En effet, tous les fils d’Âdam sont perdants et sur la voie de la destruction, excepté ceux qui ont cru et fait de bonnes actions, et se sont mutuellement recommandé la vérité, et se sont mutuellement recommandé la patience et l’endurance. Ceux-là sont les gagnants et les biens-heureux.
 
Et Allah prêta serment sur cela par Sa parole : « Par le Temps! » Or Allah est Le véridique, soubhânahou wa ta‘âlâ, même s’Il ne prête pas serment, mais Il jura afin d’appuyer la chose.
 
Et Allah soubhânahou wa ta‘âlâ jure par ce qu’Il veut de Sa création, personne ne s’oppose à Lui. Il jura par le ciel aux constellations, par le ciel et par l’astre nocturne, par le Jour Montant, par le soleil et par sa clarté, par la nuit quand elle enveloppe tout, par ceux qui arrachent etc… Car les créatures indiquent Son immensité, et qu’Il est celui qui mérite l’adoration, soubhânahou wa ta‘âlâ, et pour montrer l’immensité de ces créatures qui indiquent Son unicité et qu’Il est le seul à mériter l’adoration.
 
Quant-à la création, elle n’a le droit de jurer que par son Seigneur, elle ne prête serment et ne jure que par Allah, et il ne lui est pas autorisé de jurer par les prophètes, ni par les statues, ni par les pieux, ni par les dépôts, ni par la ka‘ba ou autre… Ceci est ce qui est obligatoire pour tout musulman, d’après la parole du prophète –salla llahou ‘alayhi wa sallam- : « Quiconque jure par une chose autre qu’Allah a certes commit le polythéisme. » L’imam Ahmad rapporte ce hadîth de source authentique. Et il dit –‘alayhi salât wa salâm- : « Celui d’entre vous qui jure, qu’il jure par Allah ou qu’il se taise. » (rapporté par Al Boukhârî)
 
Donc, l’obligatoire pour tout musulman et musulmane est de prendre garde de jurer par un autre qu’Allah, et que ses serments soient tous par Allah unique, soubhânahou wa ta‘âlâ.
 
[2] Châfi‘î est le célèbre imam, un des grands érudits, et un des quatre imams. Il est Mouhammad ibn Idrîs Ach-Châfi‘î Al Matlabî, il naquit en 150 de l’hégire et décéda en l’an 204.
 
[3] Il dit, qu’Allah lui fasse miséricorde : « Si Allah n’avait descendu que cette sourate, elle aurait été suffisante comme preuve pour les gens. » Et dans une autre version : « Si les gens méditaient sur cette sourate, elle leur serait suffisante. » C’est-à-dire : S’ils l’examinaient et l’observaient, elle leur aurait été suffisante pour s’imposer la vérité, et de pratiquer ce qu’Allah leur a ordonné, et d’abandonner ce qu’Il leur a interdit, car Allah démontra que ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, et s’enjoignent mutuellement la vérité et s’enjoignent mutuellement la patience sont les gagnants, et ceux en dehors d’eux sont perdants.
 
Et ceci est la preuve établie sur l’obligation de se recommander, de se conseiller mutuellement, de la foi, de la patience, de la franchise, et qu’il n’y a pas de chemin menant au bonheur et la réussite si ce n’est par ces quatre qualités : la foi sincère en Allah et Son messager, les bonnes actions, la recommandation mutuelle de la vérité et la recommandation mutuelle de la patience.
 

Publié dans Livres et Traités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article